• Deux  Rabbits roses  au Paris Versailles

     

     

     POUPON  : 1h 04mn 51s SCRATCH   260 / 21929 - SH   161 / 7759
    ABRIBUS :  1h 27mn 47s SCRATCH 8713 / 21929 - VH1 2430 / 4903


    votre commentaire
  • Abribus tient le pari Versailles

    Malgré un entrainement proche de zéro (2 sortie CAP et 1 PPG en septembre) avec en prime une tendinite au genou droit. Je me suis présenté au départ du Paris Versailles sous un beau soleil avec l'objectif de finir en moins de 1h20. Parti dans la 32 ème vague, je cours sur un base de 4'30 que je tiens facilement à mon grand étonnement jusqu'au pavé des gardes. Sur les premiers 100 mètres, je tiens les 5 minutes/kms. Mais arrivé à la moitié de la côté, la tendinite se fait sentir et je suis rapidement obligé de ralentir. Le reste de l'ascension fut laborieuse. Pour le moins 1h20 c'est foutu. L'ascension terminé, je reprend un peu du poil de la bête et revient sur un rythme proche de 4'45. Le genou fait mal mais pas question de lâcher, l'objectif est désormais de finir en moins 1h30. Et le second objectif sera tenu avec un temps de 1h27 47s, je me classe 8713 et 2430 de ma catégorie V1.
    Content d'avoir tenu le second objectif mais déçu de ne pas avoir pu réaliser moins 1h20.


    votre commentaire
  • Nabilla on the rock sur la cote : 

    Ce week-end Nabilla a quitté son yacht de St Tropez : direction Fréjus, pour le Tri Roc jeudi après midi, un format X-Terra (1500 / 25 / 10), et le Roc Marathon (VTT 82km) le lendemain matin.

    Le Tri Roc, c'est pas mal. 22.8° ça le fait ! Des grosses vagues, c'est parfait car ça remet tout le monde au même niveau : impossible de poser une nage propre. Je sors à moins de 5 minutes du 1er, yeah, après moins d'une demi-heure de surf, et la sensation d'avoir beaucoup bu d'eau salée ! L’enchaînement est rapide comme l'éclair, mais ça s'arrête là ! Je perds une quizaine de places sur la 1er moitié du parcours, au profil montant ! Ouais, Nabilla, t'avais qu'à faire un peu de vélo, au lieu de rester sur la plage tout l'été ! Par chance, j'en gagne une bonne vingtaine sur le retour, profil descendant, triathlètes hésitants. A pied, ça roule, doucement mais surement. Je maintiens un rythme constant, sur un parcours tout à fait inintéressant, bouclé en 3/4 d'heure environ. Au final, tout juste dans le 1er tiers (environ 200 partants), ce qui est cohérent avec la forme du moment. Au final, c'est sympa le XTerra, à suivre peut être, avec Gérardmer en juillet...

    Le lendemain, ça rigole moins. Les jambes sont lourdes. Le parcours est super, comme toujours, savant mélange de tout ce qui peut se faire en VTT. Plus de 2000 partants, et là aussi tout juste dans le 1er tiers, ce qui est encore moins glorieux ! Reste à profiter du salon, où toutes les grosses marques exposent leurs petits bijoux, les animations, etc, qui donnent au Roc cette ambiance si particulière.

    Et cerise sur le Poupon, comme on dit chez les pinkys , j'ai eu le droit à ma première  séance de golf sur un practice du coin ! Oui, il parait que le tri, c'est plus de mon âge.. le problème c'est que le golf c'est pas gagné non plus...

     

     

     


    votre commentaire
  •  L'après course du Run and bike de Saint Cloud a été une riche expérience pour la grande Marie-Joe qui  a du en voir beaucoup dans sa carrière.

    Cédant à l'insistance des  deux flamands  migrateurs du 7.8 , rescapés des 10 km de bike and bike et de run and run , elle s'est complaisement

    livrée a une séance photo haute en couleur entourée des deux volatiles à géométrie variable.

    Sans affirmer distinctement ses intentions, certains auraient compris qu'elle songerait à renforcer le groupe féminin des tout rose.

     

    Soit la  bienvenue Marie - Joe c'est avec joie que nous t'accueillerons

     

    Photo : Charlotte


    2 commentaires
  • Apparition du nouvel adhérent, millésime 2015, à l’entraînement de natation du samedi matin.

    Remarquablement réveillé au moins parce qu’il a trouvé, seul, le chemin du bassin nautique, le tout rose, a découvert sur les coups de 8 heures  le tableau de souffrance concocté par le  très attentionné Robin, et n’a pas tardé à se familiariser avec les signes ésotériques du genre NN Max, zone 3, et autres indications nébuleuses.

    Attention le perdreau n’est pas de l’année, c’est en  vieux briscard de la tri discipline qu’il agit. Personne  n’a  été étonné de le voir participer à la séance, avec tout son matériel, ses palmes, son pull, ses plaquettes et  surtout sa gourde.

     L’ami  a déjà adopté l’esprit de la section et a fait preuve d’une adhésion anticipée aux principes inébranlables qui animent chacun de nous, en bâchant à la dernière édition du triathlon de Gérardmer.

    Bienvenue à celui qui , comme Poupon, a le bon goût d'intégré la section avec son pseudo : le schpountz.

     


    votre commentaire