• A la recherche de l’origine de bugs inexplicables aussi soudains qu’imprévisibles les experts en sont venus à examiner les circuits imprimés des composants électroniques.

    C’est dans ce cadre de recherche et à la surprise générale que le grossissement des puces a révélé dans l’écheveau inextricable des connexions, la présence de deux virus délétères, à visage humain.

    L’incompréhension règne chez ceux qui nous doivent plus que la lumière. Découvrir  les deux compères d’ampères planqués dans les circuits au lieu d’occuper leur poste de travail, repousse encore un peu plus loin les limites du farniente au boulot et laisse dubitatif les chevronnés du contrôle de gestion qui pensaient avoir tout vu en matière de tire au flanc.

    Ces deux-là, n’engendrent pas la mélancolie, peu de chance que l’on retrouve les circuits déprimés.


    votre commentaire
  • Abribus entame son année en fanfare. Ce geek du matos vélo et autres accessoires à technologie avancée a réservé dans son catalogue de  bonnes résolutions une option pour s’équiper de matériel à haute performance.

    Son choix cette année s’est naturellement porté pour un secteur très innovant  susceptible d’apporter une réelle amélioration de confort et d’efficacité. Prêt encore une fois à un sacrifice financier, au mépris de toutes contingences  et autres obligations familiales le voilà résolu à vider le PEL non pas sur l’autel en carbone  des revendeurs  de destrier à pédales mais bien dans un domaine  inattendu dont l’apport, au prime abord, ne paraît pas évident.

    Car oui  cette année  Jean Louis David  sera le fournisseur exclusif d’Abribus. Implant capillaire, postiche, perruque et toupet, tout y passera, le perruquier va s’en donner à cœur joie.

    Quelle vision réjouissante que  d’imaginer notre ami débarqué, en juin, avec ses anglaises fraichement bouclées sur les planches de Deauville.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Respectant , une nouvelle fois , le rituel de début d’année, les roses,  ont poussé le bouchon un peu plus loin cette fois en décalottant un flacon festif aux nuances rosâtre à peine moins prononcées que les tenues.

    C’est en compagnie des quelques soiffards matinaux , rescapés de réveillons, que La Buche au sommet de sa forme et de la colline de la Revanche, débouche, dans un geste dont  la noblesse s’apparente aux semeurs immortalisé par Millet , la bouteille sacrificielle et offre généreusement le breuvage aux joyeux convives imprégnés  de la lumière du crépuscule matinal du premier jour de l’année.

    Certes, le  manque d’appui  dans la descente du monticule, conséquence d’abus liquoreux, aurait pu conduire à de fâcheux désagréments, mais l’esprit qui anime ce groupe et peut être aussi son expérience a fait que chacun est arrivé à bon port.

    Bonne année à tous 


    votre commentaire
  • Après l’annonce de leur divorce  la belle paire comptant pour membres Pinky Mastard et Pinky Didzy, une forte inquiétude s’était emparée des aficionados du  Run and Bike régional, craignant de ne plus revoir l’élégant duo s’étriper pour garder le vélo jusqu’à la ligne d’arrivée.

    Rassurons tout de suite les déçus, à l’initiative du Mastard qui malgré son handicap cherchait à rebondir, son annonce publiée dans la presse spécialisée en vue de constituer une équipe mixte, a été couronnée de succès, au-delà de toute espérance.

    Une coureuse éthérée suivra bientôt le pachyderme pédaleur et une cycliste cadencée avec assise rebondie accompagnera la ballerine coureuse.

    Une bonne nouvelle pour 2015 où on attend de voir ces nouveaux couples dans les épreuves ou ils seront engagés,  et pourquoi ne pas espérer de voir ces facétieux tenter avec leurs partenaires, tels  des couples sur la glace, des figures gracieuses comme la spirale dedans ou dehors avant ou arrière   ou alors d’aériennes  arabesques.   


    votre commentaire