• Renforcement

     

    Dans un billet précédent , le Mastard , a suscité 
    la curiosité des sardophs sur une pratique 
    essentielle à la bonne santé musculaire  : le gainage.

    Son expérience et son palmarès authentifie le propos 
    et nous ne saurions accorder de mérite et d'intérêt
    à ce conseil s'il n'en n'était l'auteur.

    Pour autant il n'est pas  le seul expert du travail abdominal.
    Il est clair que l'optimisation de la performance passe par le
    renforcement musculaire à condition de l'adapter à l'athlète.
     
    Il existe d'autres techniques tout aussi efficaces bien que différentes.
    Deux ex partants pour Kona nous envoient le fruit de leur expérience 
    et nous dévoilent leur secret et les exercices à réaliser.

    Attention, il en va la comme de tout entraînement 
    seules la régularité et la répétition paient.  

     


  • Commentaires

    1
    De Nice la malice...
    Samedi 8 Décembre 2012 à 15:36
    Abus de gainage...
    Voilà un abus de gainage abominable qui n'est pas vin... Désolé....
    2
    Kiravi
    Samedi 8 Décembre 2012 à 19:56
    Rougegorge
    Avant ils avaient le melon maintenant c'est le ballon
    3
    Fixy
    Samedi 8 Décembre 2012 à 20:21
    Respect
    Attention, une préparation physique identique entraîne parfois des performances différentes. En effet, je rappelle pour mémoire que les 2 ventripotents détiennent toujours les records extrêmes du CNSQY pour l’Embrunman avec 17 : 22 : 11 et 12 : 30 : 17. La méthode de préparation reste encore à affiner si l’on souhaite un jour améliorer leurs exploits. L’imagination des adhérents de la section va être mise à dure épreuve…et peut-être pas que l’imagination d’ailleurs.
    4
    Taupeman
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 12:52
    Rot........bjectifs
    il a été pourtant, à une heure tardive, histoire de slot pour Kona. Nous avons franchi la finish line dans les délais mais au prix de douleurs abdominales et céphalées. Heureusement, notre Adrianita de la croix rouge locale aura su nous administrer du paracétamol en intrarectal afin de favoriser une récupération moins douloureuse.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :