• Un à Troyes

    Poupon soigne son allergie au triathlon , il nous livre ce  morceau de vie



    Petit compte rendu de Troyes pendant que vous vous amusiez à Deauville…

    Ça commence jeudi midi, je me fais un peu de prolongateur avec le carbone, les sensations sont bonnes, j’ai tellement de watts que j’en pète un rayon LOL… Vendredi repos total pour reposer l’organisme ; samedi matin, après 1H30 chez le dentiste pour le fiston, petite sortie pour voir si le vélo est prêt, les temps sont bons, un peu de càp tapis, nickel plus rien au mollet ! L’après-midi, je renonce à ma sieste pour avancer le jardin car le weekend suivant je suis en Belgique pour l’enterrement de vie de jeune d’un pote… pas grave, le matelas est neuf chez les beaux-parents, je vais bien dormir… 2 binouzes (faut bien un peu de sérieux dans ma préparation brouillonne)… Et le drame commence puisque mes allergies me prennent, n’étant pas à domicile, j’ai rien pour calmer le truc, respiration difficile et toux… Réveil à 7H30, je suis mort, j’hésites même à y aller…

    1H20 de route tout droit à me mettre des claques pour pas m’endormir, me voilà arrivé…
    Tellement de matos que j’ai l’air d’un clochard avec ma combi d’entrée de gamme et mon vélo chinois même pas aéro…
    Les gars sont tous torse nu avec ce soleil, hyper affutés, j’ai un peu honte de ma bouée hivernale de 2Kg toujours pas disparue… Bref, les apparences on s’en fou, mais quand même…

    Départ donné de la natation, j’applique ma nouvelle technique de toujours choppé les bubulles des copains, ça me réussit un peu mois qu’à Cergy car je force un peu plus ce qui me vaut une crampe au mollet à 2300m pour avancer un chouille moins vite (0,1km/h), je sors en 47minutes pour 2700m à la 152è place, finalement pas si mal surtout que ma plus grosse séance cette année est de 2200m !

    Départ canon en vélo, 3 tours d’environ 27Km à faire, le premier est bouclé à 38 de moyenne pour lâcher les drafteurs, je maintiens sur le second, encore 37,8Km/h, par contre j’y ai laissé des plumes, je sens que je ne suis pas frais, le manque de sommeil et le vent ont fait leur œuvre, le manque de kilomètres sur ce vélo aussi, bref, j’emmène plus rien, mal au cul et aux bras, souvent en danseuse et les mains en bas du guidon… la moyenne à chutée à 36,9Km à la fin du 3è tour… 33è temps, je suis assez loin sur mon point fort… :/

    La càp est un vrai calvaire, deux boucles avec une longue ligne droite sur la route bouillante en plein soleil puis une petite escapade dans les bois et re une fin de parcours sur le bitume bien exposé… hors de question de ralentir ou autre, je repense à Embrun, ici c’est petit joueur en comparaison ! Parcours bouclé en 4’27 au kilo avec seulement le 60è temps…

    Au final 51è sur les 480 finishers, je voulais faire mieux… mais bon, j’ai ma bouteille de champ’ : )

    @+
    Poupon


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :